Aujourd’hui ouvert jusqu’à 16:00

Traitements des gencives

Les maladies parodontales se manifestent généralement à travers deux affections communes : la gingivite et la parodontite. Dans un cas comme dans l’autre, la détérioration du parodonte est causée par une accumulation de plaque et de tartre. Les bactéries attaquent les gencives, l’os sous-jacent, le ligament alvéolo-dentaire ainsi que le cément (tissu calcifié qui protège la racine).

La gingivite est une affection bénigne

La gingivite est la phase initiale de la maladie. Lorsque détectée à un stade précoce, elle est totalement réversible. Un détartrage professionnel ainsi qu’une hygiène buccodentaire saine et assidue suffisent, la plupart du temps, à renverser la vapeur.

Cette affection est sournoise et passe souvent inaperçue aux yeux du patient. Certains signes et symptômes peuvent toutefois mettre la puce à l’oreille :

  • Saignements plus ou moins légers lors du brossage et de l’utilisation de la soie dentaire
  • Gencives légèrement boursouflées
  • Sensibilité des gencives au touché
  • Gencives rougies
  • Mauvaise haleine (halitose)

La parodontite : une infection à prendre au sérieux

Lorsque la gingivite est récurrente, chronique ou n’est simplement pas traitée, elle dégénère en parodontite. À ce stade, les bactéries attaquent les tissus de soutien de la dent, ce qui peut engendrer, entre autres, la perte d’une ou plusieurs dents.

Pour stabiliser la maladie, il faut notamment procéder à un détartrage, mais aussi à un nettoyage des poches gingivales, soit l’espace entre la gencive et la dent. Le recours à une chirurgie et/ou la prescription d’antibiotiques ou d’un rince-bouche particulier peuvent être nécessaires en fonction de l’état de la maladie.

Une parodontite n’est pas douloureuse en soi, mais certains symptômes sont alarmants :

  • Mauvaise haleine persistante
  • Sensibilité des gencives et saignements
  • Mobilité des dents
  • Abcès parodontal
  • Décoloration de la gencive
  • Perte des dents